Mon petit dernier, à jamais tu resteras mon bébé

Mon bébé, mon deuxième, mon petit dernier… avant de te tenir dans mes bras je ne comprenais pas ce feeling du dernier enfant. Celui dont toutes les premières fois deviennent aussi des dernières fois. Mais là, je peux te dire qu’il me rentre dedans ce feeling et pas à peu près.

Chaque fois que je te regarde, je sens en moi une grosse boule, un mélange d’amour si intense et de nostalgie. J’ai juste envie d’arrêter le temps pour que tu restes à jamais mon bébé. Juste de l’écrire me fait monter les larmes aux yeux. Je n’arrive même pas à jeter tes si petits morceaux de linge qui déjà ne te font plus. Je les garde précieusement pour les ressortir lorsque je suis nostalgique. Je me permets chaque soir de t’emmener dormir avec moi (au diable les mauvaises habitudes!). Et là, chaque soir, blotit l’un contre l’autre, je sens ta petite tête et son odeur de petit bébé pour être certaine de graver cette odeur dans ma mémoire à jamais. Je prends ta petite main et la mets sur mon coeur pour que tu puisses sentir le son de celui-ci et ainsi savoir à quel point je t’aime. Je te berce pendant des heures en sachant très bien que ces moments ne sont pas éternels. Je te regarde dormir, blotit au creux de mes bras, et je te trouve tellement beau. Tes yeux. Ton petit nez. Tes petites mains si délicates. Je sens ta respiration sur moi comme si tu t’abandonnais complètement. Je sens ton petit coeur battre contre le mien et à ce moment précis nous ne sommes qu’un. Le ventre me serre, je ressens tellement d’amour et de fierté. J’ai envie de faire durer ce moment pour l’éternité. J’ai envie de graver cet instant à jamais dans ma mémoire. Je veux me rappeler de tout, mais je sais bien que je vais finir par oublier.

Avec toi, je ne suis pas pressée d’arriver à la prochaine étape, je veux prendre mon temps et savourer le moment présent, car il ne reviendra pas. L’avenir nous réserve plein de belles choses et je sais que je serai fière de tout ce que tu apprendras et accompliras, mais à jamais tu seras mon bébé. À jamais tu seras celui avec qui j’aurai vécu pour une dernière fois chacune de ses si merveilleuses premières fois.


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s